top of page

Dialogue avec Lina - En convalescence




Tous les êtres en chemin sont actuellement en phase de convalescence. Tout comme toi, maman.

Vous avez été chahuté, bousculé, humilié, rejeté, abandonné, trahi.

Vous avez, vous aussi durant vos différentes incarnations, repoussé, menti, manipulé, joué des rôles obscurs, de bourreau et de victime.

La concentration de toutes ces marques en vous a dévoilé petit à petit la Lumière.

Par la pratique ou le travail en conscience, vous vous êtes libérés en grande partie de ces entraves.

Vous pouvez aujourd’hui vous estimer guéris, mais encore fragilisés émotionnellement et physiquement.

Le chemin de convalescence peut être plus ou moins long selon ce qui ressort encore de ces mémoires, selon comment vous aborder l’avenir et qu’elles sont vos clés pour ouvrir les nouvelles portes. Qu’en est-il pour toi, maman ?


J’ai confiance en mon âme et mon plan de vie, et ce que je souhaite c’est de continuer d’être juste, bien avec ma conscience et en union avec mon âme et avec les plans de Lumière.

Mais c’est difficile de se projeter dans l’avenir, alors que les mémoires du passé sont douloureuses voire traumatisantes pour certaines.

C’est comme si je sentais la fin de quelque chose, mais que je n’ai aucune visibilité sur ce que va être le futur. J’ai l’impression que tout doit se réajuster, mais qu’il me manque encore des éléments pour que je voie clair et que je me sente bien sur ce chemin de convalescence.

Il manque encore des bouts … tout comme pour mon doigt qui vient d’être amputé d’un tiers…


Mais ce doigt va se reconstruire maman, n’est-ce pas ?


Oui j’y crois.


Par lui-même, par l’intelligence du corps physique qui va créer de nouvelles cellules pour repulper, reconstruire, c’est une renaissance aussi.

Prenons cet exemple, il est très parlant.

Vous avez été amputés d’une partie de vous, amputés de toutes ces douleurs, de toutes ces ombres, de tout ce qui ne vous correspond plus aujourd’hui.

Vous comprendrez que cela vous déstabilise, c’est comme si vous aviez perdu une partie de vous, c’est comme si vous aviez renoncé à être des marionnettes et des esclaves pour revenir à votre puissance de reconstruction, régénération de votre être physique et également de toutes les parties de vous, mentale, psychique, émotionnelle.

Il vous faut encore un peu de patience durant ce temps de reconstruction.

Lorsque vous êtes blessés physiquement ou émotionnellement, le processus est enclenché immédiatement. Ce sont les résistances (notamment les rancunes) qui freinent l’évolution et la guérison. La création cellulaire régénère l’entier de votre corps. Tout comme les particules énergétiques transmises par votre âme régénère votre corps émotionnel.

Emballez votre cœur meurtri d’une couche toute douce d’amour. Laissez le temps agir en vous connectant a tout ce qui vous fait vibrer de joie. Et même si parfois la tristesse s’évacue par les larmes ou la colère par les cris, soyez convaincus que le processus de guérison est en cours. Vous avez toujours le choix de vous connecter à la destruction ou à la reconstruction. Analysez vos pensées et ne vous laissez pas sombrer.

Vous êtes bien plus fort que vous ne le pensez.


Finalement c’est encore comme ce doigt qui actuellement est enfermé sous différentes couches pour favoriser la recréation cellulaire et éviter les infections. Il ne voit pas le jour.


C’est ce que j’appelle la convalescence maman, c’est exactement cela, tu peux prendre cette image. Vous êtes très nombreux à vivre cela maintenant. Et l’humanité également.


Il règne encore le chaos...


Oui, jusqu’au moment où les bandages seront enlevés.

C’est aussi pareil pour la terre, comprimée dans différentes couches pour favoriser la reconstruction et éviter les infections.

Et vous vivez tous actuellement dans cet état d’entre deux qui peut vous troubler et vous impacter.

Prenez soin de vous durant cette période en vous donnant de l’amour, en vous connectant au plus élevé de vous-même, à la Source, à la Terre.

Ce sont toutes les forces réunies qui vous soulèvent, vous portent et vous protègent jusqu’au moment où vous constaterez, avec émerveillement, le miracle !


Hauts les Cœurs !


Lina et Cathy

merci de partager en mentionnant la source


Depuis son envol, le 9 octobre 1999, à l’âge de 10 ans, Lina communique avec sa maman, Cathy Muller.
Ensemble, elles forment des ponts entre la terre et les dimensions supérieures.
De son point de vue céleste, Lina nous éclaire sur la vie terrestre, en toute simplicité.
1 274 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Bình luận


bottom of page